Quand la collaboratrice prend des airs de rivale

Sexual harassment. Sexy woman is seducing her boss at office

Pour les moins jalouses d’entre nous, la copine du boulot passe pour une simple collaboratrice totalement inoffensive.
On aime bien l’imaginer réservée et sérieuse ou alors laide à en faire pleurer des oignons.
Mais, petit à petit, ses agissements se font de plus en plus douteux.

Les suspicions coulent à flots

2 ou 3 appels par mois sur le mobile personnel, urgence oblige, on n’y prête pas vraiment attention. C’est quand la fréquence augmente que les choses se compliquent.

Même parcours universitaire, même firme et mêmes projets d’avenir.
À y penser, des points en commun, il y en a avec votre Jules.

Et elle, au moins, elle ne baye pas aux corneilles lorsqu’il lui parle de ratio Mcdonough.
Mieux encore, elle se donne corps et âmes pour proposer des hypothèses et partager des trouvailles.
Face à des flatteries et réconforts professionnels, votre chéri se sent obliger de renvoyer l’ascenseur.

Il se met à son tour à l’aider et à l’apaiser lorsque la pression se fait pesante.
Ils passent donc énormément de temps ensemble.

Mais le plus agaçant et enrageant dans tout cela, c’est évidemment les moments où elle décroche à sa place et qu’elle lui passe le téléphone en affirmant ne pas savoir qui est l’appelant et en vous introduisant comme une parfaite étrangère.

Alors, quand il vous fait part d’une opportunité (que le vautour qu’il est ne pourrait rater), vous paniquez : un déplacement d’une semaine à l’île Maurice.
Les conjoints ne sont évidemment pas invités à débarquer, histoire de garder l’ambiance professionnelle intacte.

Sortir de l’ombre POUR faire de l’ombre à cette collaboratrice aux intentions peu nobles

Vous n’êtes pas une copine imaginaire inventée de toute pièce, ni un coup de cœur virtuel qu’il n’aurait jamais vu en vrai et dont il aurait fait la rencontre via une application qui relie différents internautes du monde entier.

La photo posée sur son bureau est la vôtre, pas celle de sa sœur ni de sa nounou.

Dès que l’occasion se présente, manifestez-vous. Que ce soit pendant les déjeuners ou aux Afterworks, montrez à tout le monde que vous existez.
Cependant, contenez la jalousie qui pourrait vous ronger et n’émettez aucune remarque sur cette collègue que vous ne portez pas dans votre coeur.

Votre attitude ne ferait qu’éveiller les sens de votre cher et tendre, alors qu’il n’avait pas forcément remarqué les 2m20 de jambes qu’il côtoyait quotidiennement sans le savoir.

Amusez-vous à le rendre jaloux, ça lui donnera un aperçu de vos ressentis et il prendra sûrement certaines précautions pour éradiquer toute source de quiproquo.
Rigolez avec son collègue diplômé HEC et major de sa promotion, ne tarissez pas d’éloges envers ses réparties, jolis jeux de mots et discussions instructives (Tout ce que vous pourriez partager autour d’un kebab au fast-food du coin).

Faites quand même attention à ne pas en faire des tonnes. Pour vous rendre la pareille, votre chéri pourrait se rapprocher de sa collaboratrice qui, elle, n’a rien de fictif et est présente plusieurs heures en dehors des pauses et des fins de journée arrosées.

Laisser une réponse

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer